IMG_1125

Wow ! Voilà ce qui décrit ma première expérience au WAQ, édition 2017. Avec une formation en graphisme datant de 2011, je touche plus sérieusement au Web depuis 3 ans. Dans les faits, je suis passionnée par le design Web. La conception de maquettes sur mesure, la création d’icônes personnalisées, les jeux de typographie et, plus récemment, l’adaptation de mes visuels Web dans des environnements adaptatifs et mobiles.

J’ai assisté à toutes les formations possibles pour m’inspirer au maximum ! Je vous fais part de mes coups de cœur qui touchent plus le design, le e-commerce et un peu la programmation.

Coups de cœur et chocolat !

Première journée, après un déjeuner fruits et fontaine de chocolat (miam !), l’intéressante conférence E-commerce : améliorer l’expérience utilisateur par la recherche interne de Myriam Jessier nous donnait des pistes afin d’améliorer l’expérience client d’un point de vue module de recherche sur les sites d’e-commerce. En clair, plus vous vous approchez de la réflexion humaine, plus votre utilisateur trouvera votre produit !

Ensuite, Isabelle Lopez, énergique conférencière, nous a éclairés sur les frictions et les enchantements des utilisateurs, que ce soit au niveau du commerce physique ou virtuel. Le but ? Connaître les irritants de sa propre compagnie (ou de notre concurrent !) pour trouver des solutions ou des enchantements qui vont compenser les désagréments.

En après-midi, ce fut le tour du conférencier Denis Boudreau qui, quant à lui, nous a rappelé l’importance de l’accessibilité de nos sites Web pour les gens qui ne font pas partie de la majorité des utilisateurs. L’effet « parallaxe » très (des fois trop…) utilisé peut donner des nausées et des étourdissements causés par le déplacement des différents objets sur la page Web. Parfois, les tendances ne sont pas bien adaptées à la clientèle visée du projet. Tendance design en 2017, et leurs impacts sur le UX et l’accessibilité fut une conférence qui fait réfléchir !

Du côté un peu plus technique…

J’ai aussi eu la chance d’approfondir certains aspects Web un peu plus techniques, notamment sur l’utilisation des fichiers Scalable Vector Graphic (SVG) dans l’intégration des sites Web. Fonctionnels depuis quelques années sur le marché, les fichiers SVG sont aujourd’hui plus faciles à intégrer et détiennent le même avantage que les fichiers vectoriels, soit l’agrandissement des images riches sans aucune perte de qualité puisqu’un fichier SVG conserve ses propriétés vectorielles.

Ce n’est pas tout, vraiment ?

Enfin, en dehors de toutes ces formations, j’ai adoré l’organisation du WAQ 2017 : les déjeuners sympathiques à tous les matins, la facilité et la rapidité des dîners, les cafés de qualité brûlerie, etc. Tout cela, sans compter les deux 5@7 de fous : fiesta mexicaine avec tacos, bière importée, téquila, années 80 et ses merveilleux vidéoclips, en plus du karaoké. Que de plaisir !

De retour l’an prochain ? On l’espère fortement !

Geneviève Blouin, votre designer Web (tsé, la fille aux cheveux rouges !)

Partage!